Sandra Marecaux

Pratique

Le zéro déchet au potager

25 février 2020

Quand je vous dis que le zéro déchet s’adapte à tous les instants d’une vie !!!

Bien évidemment que pour avoir un budget course de 30 euros par semaine j’ai un potager, petit soit-il. Le zéro déchet rentre en action. Tout est récupération, l’eau, les graines, le paillage, le fumier, le terreau. Que vous soyez en ville ou en campagne, en appartement ou en maison, nous pouvons tous avoir notre potager. N’est t’il pas plus enrichissant de remplacer sa succulente par un pied de ciboulette ?

Pas besoin d’avoir la main verte, j’ai vu ma mère replanter des jonquilles et narcisses à coup de bêche. Et je vous garantis que le terrain de mes parents est flamboyant.

Comment procéder ?

Faire ses propres graines

Un rêve ! Ne plus courir au magasin pour choisir ses graines génétiquement modifiées. Récolter ses graines, rien de plus simple. Dès le début de l’été je sélectionne le plus beau pied de chaque plante qui orne mon jardin. Blettes, poireaux, radis, salades, persils, arroches etc… que je laisse monter en graines. Il ne restera plus qu’à les récolter. C’est aussi super de laisser grossir et sécher sur pied une partie des petits pois, haricots, fèves… Je les écosse avant de les stocker. Sans oublier les graines dans les tomates, poivrons, concombres… Je les nettoie, les laisse sécher et les stocke. Toutes les graines sont stockées, étiquetées, jusqu’au prochain semis.  Il est impossible d’avoir toutes les variétés, c’est pour ça que je passe par le troc (en ligne, entre voisin, en grainothèque).

Vous pouvez toujours acheter vos graines paysannes chez Pascal Poot ou kokopeli. Certes on sort de “l’économie circulaire“, mais il vaut mieux utiliser ces graines paysannes que les graines F1 qui sont des graines hybrides. Qu’entend t’on par hybrides ? Pour créer cette graine il a fallu faire un mélange de deux espèces. Le problème ne se trouvera pas à la récolte des graines mais à la semence l’année suivante. C’est comme jouer à la roulette russe, les plans à venir seront une partie identique à la plante mère d’autres à l’espèce 1 ou 2.

Vous n’êtes pas convaincus par l’avantage de récolter ses propres graines ? Chaque graine à une mémoire, année après année elle se souviendra du sol, du vent, de l’eau, elle sera de plus en plus résistante. Et à l’inverse des F1, elles ne connaîtront pas la maladie. A savoir qu’il est toujours possible de faire une animation “Mon potager Zéro Déchet“.

Le saviez-vous ? Une salade produit 1000 graines

Etre autonome en eau ou presque

Pour l’eau, j’ai des réservoirs qui récupèrent l’eau de pluie, et surtout un arrosoir qui fait le beau dans ma salle de bain. Et oui, ça peut surprendre mais chaque geste compte. En attendant l’arrivée de l’eau chaude je laisse couler l’eau dans l’arrosoir pour la récupérer, elle ira rejoindre mes plantations. Mine de rien c’est 5l que je récupère par douche. Et bien sûr pour utiliser si peu d’eau j’ai un bon paillage. Ils se composent de feuilles mortes, tonte d’herbes, débroussaillage au bord des routes et de ballots de pailles abandonnés. Parce qu’une terre nue est pauvre, parce qu’une terre nue ne retient pas l’eau.

Du fumier à porté de main

Pour le fumier, j’ai des poules et une ferme à côté de chez moi, ce qui facilite les choses mais regardez autour de vous, vous risquez d’être étonné.

Comment je peux récupérer du terreau ?

Tout simplement en ayant un composteur. Et la bonne nouvelle c’est qu’avec l’agglo de Grasse nous pouvons en récupérer des gratuits 0800506586. Que je rassure tout le monde chaque agglo a dorénavant un programme de composteur gratuit ou à moindre coût, allez faire un tour sur le site de votre agglo. Vous avez besoin d’une grande quantité de terreau, faites un tour à la déchetterie du coin. Elles en fournissent de plus en plus gratuitement.

Le saviez vous ? Avoir un composteur c’est réduire sa poubelle de 30%

Je vous offre un tableau qui répertorie toutes mes graines, quand les semer et les récolter. Cliquez ici

Rédigé par Sandra Marecaux le 25 février 2020.

Laisser un commentaire

D'autres articles de la même catégorie

6ème rapport du GIEC

Le 4 avril 2022, les experts du climat de l’ONU ont publié le 6ème rapport du GIEC. Souvenez-vous des accords de Paris en 2015, il était convenu de limiter le…


Préservons la Biodiversité

Tous ensemble, préservons la Biodiversité avec des gestes simples, elle est le futur de notre planète, le futur de nos civilisations. La biodiversité est indispensable à la vie humaine, elle…


Accéder au blog
Profitez de notre newsletter

En renseignant vos informations personnelles, vous consentez à recevoir notre newsletter (4 par an)  et occasionnellement des informations de La Terre de nos enfants

© 2022 La Terre de nos enfants

Site réalisé par Swipcom

CGU CGV Mentions légales