Sandra Marecaux

En société

Masques, gants, lingettes. Attention danger

25 mai 2020

Masques, gants, désinfecter, gestes barrières, confinement, coronavirus, covid 19. Voici des mots qui ont rejoint toutes nos conversations il y a quelques mois. Au fil des semaines, certains de ces mots empoisonnent notre planète.

Masques

Le masque envahi notre pays suite à la crise sanitaire que nous traversons. Le Covid 19 conquérit le monde depuis des semaines et pour éviter la propagation du virus il est fortement recommandé voir obligatoire de porter le masque.

Le masque en tissus est de loin la meilleure des solutions. Quand un masque jetable FFP2 réservé aux chirurgiens protège à 94%, un modèle en tissus validé par l’Afnor nous protège à 90%. Le masque en tissu évite toutes productions hautement polluantes avec eau, électricité, emballages, transport. Mais aussi traitement des déchets et des tonnes de masques dans la nature comme c’est le cas en ce moment.

Le masque jetable est en plastique et non en papier il met 450 ans à se décomposer dans la nature. Qu’il soit jeté volontairement ou enfouie, il n’est pas prêt de disparaître.

Comment entretenir votre masque en tissu ?

Par un lavage en machine sur un programme coton 60°, mais il y a des alternatives

✔️Alternative 1 : Placer les masques dans de l’eau bouillante pendant 10 minutes pour le désinfecter (le virus étant tué à 56°)
✔️Alternative 2 : certains médecins conseillent de passer le masque au moins 15 secondes au-dessus d’un récipient d’eau bouillante . Pour se faire, vous pouvez utiliser des baguettes en bois pour le maintenir au-dessus d’une casserole par exemple. Une étude chinoise parue dans le Journal of Medical Virology indique qu’après 5 minutes de cette technique, les masques étaient stérilisés et ne présentaient plus de traces du virus.
✔️Alternative 3 : vous pouvez laisser votre masque dans un sac hermétique, après utilisation, l’y laisser au moins 72 heures. L’idée est d’attendre que le virus devienne inoffensif. La majorité des études scientifiques indiquent que le SARS-CoV-2 disparaît au bout de 72 heures au maximum ( avoir plusieurs masques de rechange)
✔️Alternative 4 : selon l’infectiologue Benjamin Davido. Le passage d’un fer à repasser chaud sur chaque côté de votre masque va suffire à le désinfecter et le débarrasser des éventuels microbes, bactéries, virus, etc. L’action de la chaleur tue le virus.

Par ailleurs, évitez d’utiliser une lessive contenant trop de solvants. Car ces derniers peuvent finir par irriter les bronches et la peau du visage.

Gants

Les gants jetables sont pris d’assaut, mais n’y a t’il pas d’autres alternatives ?

Tout comme le masque, il est en plastique et met 450 ans à se décomposer. Pourquoi ne pas opter pour des gants ménagers ou des gants de jardinage qu’on pourrait laver ensuite ? Cependant, je pense que la meilleure des solutions est d’avoir toujours un savon de Marseille et une gourde d’eau sur soi. Il a été dit et redit que la meilleure des solutions, même devant le fameux gel hydroalcoolique, est un lavage de main consciencieux au savon de Marseille.

Et pour les têtus qui veulent conserver leurs gants jetables, ne serait il pas intéressant d’augmenter l’usage de ceux-ci, lavage des gants au savon de Marseille, séchage, et talc pour pouvoir les enfiler aisément.

Nous ne sommes pas du personnel soignant.

Lingettes

Depuis toujours elles me donnent envie de pleurer.

Quel plaisir de se laver avec un mélange de plastique et de produit chimique qui pollue nos sols et mettent 450 ans à se décomposer ? Et si, au lieu de lire les slogans publicitaires, nous regardions les ingrédients et surtout à quoi ils correspondent.

Pourquoi acheter des lingettes ?

Alors qu’elle alternative ?

J’espère qu’il n’en existe pas d’autre. Quoi qu’il en soit pour notre sujet “lingettes et coronavirus”, LAVEZ-VOUS LES MAINS AU SAVON DE MARSEILLE.

Vous l’aurez compris l’air du tout jetable n’a pas disparu après le covid 19. C’est à chacun d’entre nous de prendre conscience de notre consommation et de faire nos choix. Ces produits à usage uniques sont polluants pour notre planète que se soit une pollution visuelle ou des sols. Et surtout ne l’oublions pas, ils contiennent une multitude d’ingrédients très controversés pour notre santé, sans compter leur emprunte carbone pour leur fabrication.

Partagez les photos de vos trouvailles en commentaire…. Mer, ville, bois…

Rédigé par Sandra Marecaux le 25 mai 2020.

1 Commentaire(s)

  1. Très bien dit, merci pour ce rappel !

Laisser un commentaire

D'autres articles de la même catégorie

En société

25 mai 2020

Masques, gants, lingettes. Attention danger

Le tout jetable continu, même après le Covid 19. Et pourtant gants, masques, lingettes polluent et des alternatives existes.


En société

13 mars 2020

Quand le Coronavirus affole le monde

Et si le Coronavirus poussait à la Transition Écologique ? Quand des gens se battent pour du papier toilette en Australie. Quand des millions de personnes se ruent sur les…


Accéder au blog
Profitez de notre newsletter

En renseignant vos informations personnelles, vous consentez à recevoir notre newsletter (4 par an)  et occasionnellement des informations de La Terre de nos enfants

© 2022 La Terre de nos enfants

Site réalisé par Swipcom

CGU CGV Mentions légales