Sandra Marecaux

Les bonnes adresses

Rencontre avec Aurore – Créatrice Zéro Déchet

3 décembre 2020

La Terre de nos enfants a la volonté de vous accompagner dans votre Transition Écologique

Pour aller plus loin, nous avons créé Les bonnes adresses c’est un carnet d’adresse pour vous permettre de consommer mieux. Chacun d’entre vous, peut participer et compléter la liste. N’hésitez pas à me contacter. Aujourd’hui, je vous présente Aurore.

Vous connaissez des créateurs Zéro Déchet, présentez-les moi. Je serai ravi de faire connaissance et de les présenter comme aujourd’hui avec Aurore.


TR : Bonjour Aurore, peux-tu te présenter ?

Bonjour,

Je m’appelle Aurore et je suis fondatrice de Auréaz.

Je propose des créations zéro déchet en tissu.

J’ai 27 ans et je viens de déménager dans le Loir-et-Cher.

TR : Peux-tu nous parler de Auréaz ?

Après plusieurs mois de recherche, j’ai choisi d’appeler mon entreprise Auréaz. Je voulais un rappel de mon prénom, et quelque chose de peu commun. J’en suis donc arrivée à Auréaz. Après un parcours d’environ 18 mois à la Couveuse d’Entreprise, je me suis immatriculée au 1er août 2020. La couveuse d’Entreprise permet de tester son projet, tout en bénéficiant d’un certain nombre de formations. Cela rassure, je trouve à ensuite se lancer seul. Je propose pleins de jolies créations en tissu qui permettent de réduire nos déchets. Cela passe de la lingette démaquillante lavable, en passant par les sacs à pain, les essuies tout, les mouchoirs. Je cherche des solutions pour remplacer tout ce qui est à usage unique.

TR : Quelle a été ta prise de conscience?

Plusieurs choses, mes poubelles se remplissaient beaucoup trop vite. Même si je pratiquais le tri sélectif, cela n’était pas suffisant. J’ai donc commencé par m’équiper d’une gourde, que j’ai toujours d’ailleurs. Par la suite, j’ai commencé à faire attention aux produits que j’achetais. Le vrac peut coûter cher. C’est pour cela que par exemple, je vais plutôt acheter les pâtes, ou bien le riz dans des contenants en cartons, et non plus en plastique. Pour les fruits et légumes, je ne prends plus de sacs plastiques. Soit je les mets directement dans le panier ou dans mes sacs à vrac. Ce sont d’ailleurs ces mêmes sacs à vrac qui ont fait que je me suis mise à la couture. J’en avais marre d’avoir des déchets de sacs plastiques ( qui en plus étaient trop fragiles pour être réutilisés plusieurs fois). J’ai donc voulu commencer à coudre. Il y avait une vieille machine à coudre à la maison, mais il manquait trop d’accessoires, et n’ayant jamais cousu, je ne savais absolument pas comment la mettre en route ( plus de notice et ma maman n’habitait plus à la maison). Je me suis donc dis que j’allais coudre à la main. Sauf que je n’avais jamais cousu à la main également, le résultat n’était pas terrible. J’ai donc mis cette idée de côté. Au même moment, je commençais à m’équiper en accessoires zéro déchet. J’avais donc déjà ma gourde. J’ai acheté des mouchoirs, des serviettes de table des lingettes démaquillantes et une cup. Mes déchets ont enfin commencé à bien diminuer. Quelques mois plus tard, une occasion se présente pour acheter une machine à coudre. Je fonce. Enfin, je peux coudre mes sacs à vrac. Je n’ai plus jamais arrêté de coudre. J’avais fini mes études depuis quelques mois, les emplois que j’ai pu trouver ne me plaisaient pas forcément, et ce n’était pas assez régulier. Je me suis donc dis, pourquoi pas me lancer dans l’aventure, j’adore coudre, c’est le bon moment. C’est comme cela qu’Auréaz est née.

TR : Et aujourd’hui, quel message as-tu envie de faire passer ?

Je pense que tout le monde devrait se mettre à réduire ses déchets. Je sais que cela n’est pas forcément facile, car ça a quand même un certain coût, il faut être honnête. Il faut se dire que c’est un investissement, qui est rentabilisé au fur et à mesure des années. Prenons l’exemple des protections menstruelles. Pendant des années, j’ai dépensé environ 5 euros par mois. J’ai eu mes règles très tôt, si j’avais eu mes protections actuelle ( cup, serviettes hygiéniques lavables et culottes menstruelles), j’aurais, enfin, mes parents à l’époque, auraient dépensé beaucoup moins d’argent dans ces produits-là, et j’aurais surtout produit beaucoup moins de déchets. Donc voilà, c’est par forcement simple au départ, mais après, on ne le regrette plus. Il faut penser aux futures générations, leur faire passer le message pour qu’ils prennent soin de la planète, que ce soit à nouveau ‘normal’ d’utiliser des produits qui se réutilisent, et non pas qui se jettent directement après usage.

TR : Présente nous un produit que tu créé ?

Je vais vous présenter le produit qui m’a permis de réduire le plus mes déchets. Je viens d’en parler ci-dessus. Ce sont les serviettes hygiéniques lavables. Jamais j’aurais pensé que c’était possible de ne plus avoir de poubelles dans sa salle de bain, et bien si. La serviette lavable se positionne comme la serviette jetable. Pour bien la maintenir, j’ai mis des pressions sur les ailettes. Vous pouvez la garder aussi longtemps que la jetable, sauf qu’après-usage, elle ne termine pas dans la poubelle. Si vous n’êtes pas chez vous, vous pouvez la stocker dans un étui imperméable ( que je propose également). Une fois arrivée chez vous, il vous faudra la rincer à l’eau froide. Pour que les taches partent, il faudra frotter un peu. Ensuite, passage en machine, et hop, on peut réutiliser une fois que c’est sec.

Comme toutes les personnes ayant leurs règles n’ont pas le même flux. Je propose 3 modèles de serviettes : flux léger, flux normal et flux abondant. Comme pour tous mes articles, vous avez la possibilité de choisir le ou les motifs des tissus.

TR : Comment te contacter ?

Vous pouvez me retrouver moi et mes créations, dans un premier temps sur Facebook : https://www.facebook.com/Aur%C3%A9az-2089108604715162

Je suis également présente sur Instagramm : aureaz_couturezerodechet, et sur Etsy : https://www.etsy.com/fr/shop/Aureaz?ref=seller-platform-mcnav

Merci beaucoup Aurore, et aussi bravo ! Passons maintenant à l’interview tac-o-tac ! Un jeu de questions rapides pour mieux apprendre à te connaître

TR : Peux-tu nous parler de tes petits bonheurs ?

Mon petit bonheur du moment, c’est de pouvoir me poser bien au chaud devant ma cheminée. Sinon, c’est de manger un bon petit plat. J’adore manger.

TR : Où te vois-tu dans 10 ans ?

Où est-ce que je me vois dans 10 ans ? Difficile à dire, toujours à la tête d’Auréaz, en France ou ailleurs. Je n’ai pas d’idée précise, car je vis au jour le jour.

TR : Ta tenue préférée ?

D’un coté, je dirais dans une de mes jolies robes, mais d’un autre coté, je dirais aussi dans un de mes pyjamas, je travaille à la maison, j’aime bien être à l’aise.

TR : Ton dernier plat réalisé ?

Un poulet rôti, avec des légumes d’un coté, et des pommes de terres sautées de l’autre. Un délice.

TR : La Terre de nos enfants dans tout cela ?

Je trouve que La terre de nos enfants est vraiment top. Le nom parle de lui-même. De plus, je trouve que le fait d’être accompagné peut vraiment faciliter les choses, car ce n’est pas toujours évident.

TR : Ta devise ?

Qui ne tente rien, n’a rien.

Quel est le truc le plus fou que tu as fait ?

Nager avec les requins.

TR : Et dernière question clé : plutôt Mer ou plutôt Montagne ? 

La mer, pour y faire de la plongée.

Je vous partage mon coup de cœur, “que ce soit à nouveau ‘normal’ d’utiliser des produits qui se réutilisent” Merci Aurore pour ta participation.

Rédigé par Sandra Marecaux le 3 décembre 2020.

Laisser un commentaire

D'autres articles de la même catégorie

Rencontre avec Céline – Gérante d’une épicerie vrac

La Terre de nos enfants a le plaisir de vous faire découvrir des épiceries vrac Pour aller plus loin, nous avons créé Les bonnes adresses c’est un carnet d’adresse pour vous permettre de…


Les bonnes adresses

28 janvier 2021

Rencontre avec Fanélie – Gérante d’une épicerie vrac

La Terre de nos enfants a le plaisir de vous faire découvrir une épicerie vrac à Draguignan Pour aller plus loin, nous avons créé Les bonnes adresses c’est un carnet d’adresse pour…


Accéder au blog

© 2021 La Terre de nos enfants

Site réalisé par Swipcom

CGU CGV Mentions légales